Comment célébrer des cérémonies funéraires

cérémonie funéraire gatineau

La mort, pour la plupart des gens, est au mieux un sujet sur lequel nous ne nous attardons pas souvent. Ce genre de chose arrive à d’autres personnes, dans d’autres endroits, loin de notre vie quotidienne. Quand cela se produit autour de nous, nous sommes pris au dépourvu.

Selon les salons funéraires de la région de Gatineau, la demande de célébrants pour des cérémonies funéraires non confessionnelles est bien réelle. Que feriez-vous si un ami ou un être cher décédait et qu’on vous demandait de célébrer la cérémonie? Nous espérons que ces conseils vous aideront à planifier le service.

Un message de bienvenue et un remerciement au nom de la famille pour leur présence peuvent être un bon moyen d’ouvrir la cérémonie. Ensuite, vous pouvez commencer à parler de la raison pour laquelle vous vous réunissez tous – pour célébrer la vie d’une personne qu’ils ont aimée. À ce stade, il est possible de parler de la vie et de la mort et de ce que le défunt nous a appris au cours de son séjour parmi nous.

Ensuite, vous pourrez passer à l’éloge funèbre. Vous pouvez inclure un contenu biographique au début de l’éloge funèbre, qui rappelle à tous que le défunt était à la fois membre d’une famille ou d’un groupe et était également un individu. Ensuite, vous pouvez inviter les gens à se lever, à partager des histoires et à dire quelques mots.

D’ici, il peut y avoir beaucoup de possibilités de variation. Tout le monde n’est pas à l’aise pour l’initier, mais il peut y avoir encore de la place pour une chanson, soit enregistrée ou chantée. Assurez-vous simplement que le directeur du salon funéraire est au courant si une liste de lecture doit être jouée. Après la chanson, il peut y avoir un allumage de cierges, la lecture de textes sacrés ou la récitation de poèmes. Le service se termine généralement par une prière et une bénédiction. Comme Gatineau est une ville multiculturelle, les textes sacrés peuvent provenir de nombreuses religions.

Si le corps doit être inhumé (enterré), il est préférable de suivre la famille jusqu’au lieu d’inhumation et de dire quelques mots tirés de livres religieux. Vous pouvez adapter le déroulement du service sur ce qui semble juste dans les circonstances. Il est toujours préférable de se montrer prêt à tout.

Ce qu’il faut retenir lorsque vous célébrez une cérémonie funéraire, c’est qu’il est essentiel que vous, en tant que célébrant, sachiez maîtriser vos propres émotions. Les personnes endeuillées peuvent éprouver du chagrin, de l’incertitude sur le sort de l’être cher à la suite de la mort, de la colère, des inquiétudes, etc. C’est vraiment à vous d’identifier ces émotions et de faire de votre mieux pour les mettre à l’aise. Restez un peu distant et montrez votre compassion, tout en restant fort, afin que les personnes endeuillées puissent s’appuyer sur vous et se sentir libres d’exprimer leurs propres émotions.

RAPPELEZ-VOUS qu’il n’y a pas de façon absolue d’officier une cérémonie funéraire commémorative. L’important est d’avoir du respect pour les défunts et les endeuillés, de perpétuer la tradition culturelle de dire au revoir à nos défunts et de prier pour les bénédictions et la paix en cette période de tristesse et de deuil si vous le sentez nécessaire.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *